MONA ROUSSETTE

Introduction

Le corps, l'esprit et le coeur forment une unité.  Le déséquilibre de l'un cause le déséquilibre de l'ensemble et vice-versa. Mais l'unité se défend toujours en modifiant les éléments.

Voilà ce qui explique le tourbillon permanent dans nos têtes et les douleurs qui se déplacent dans le  corps ainsi que les perturbations émotionnelles. On va dire pour simplifier que nous sommes un mixer qui à chaque pensée, changement d'environnement, attitude ou consommation, va mouliner le tout pour créer une nouvelle unité. La seule constante de l'univers est le changement - Richard Bach

 

Cette information n'est pas une invention, elle est une transcription d'une loi universelle, elle est l'algorithme de l'unité. On vieillit veut dire on se déforme, on change de forme. Pourquoi? Car un élément qui bouge du corps, fait bouger d'autres éléments et un muscle paralysé quelque part mais une peau dérange la fluidité des mouvements du fascia, du nerf vague, et d'autres chaines et tissus qui lui sont connectés. 

Ce paragraphe va vous faire penser à plein de choses tel que le nouveau animal dans une bergerie, qui crée une  agitation pour se refondre dans l'unité. Normal. En cuisinant, en mettant de l'eau froide sur un plat qui mijote, tous les éléments bougent, font de bruit, se transforment. Normal.

Nous répondons à cette loi universelle et c'est aussi normal car il est temps d'admettre que nous sommes un élément de l'univers et loin d'être le maître. C'est la clé de la guérison et de l'immunité parfaite.

Je m'explique : Un individu est une unité de l'ensemble de ses organes est préservée par une immunité innée. L'immunité de l'individu protège l'immunité de chaque organe, cellule. Elle est la reine. . Lorsque l'immunité de l'un des organes, cellules ou élément est menacée, la reine organise l'action commune pour défendre l'élément mais à choisir entre l'immunité de l'élément ou de l'ensemble, ça sera de l'ensemble et donc de la reine. Cette loi est universelle, les abeilles, fourmis, humains la pratiquent. Les éléments au service de l'ensemble et l'ensemble protège chaque élément. L’éternité à l'ensemble et pas à l'élément tel qu'un état.. A choisie entre le mur d'une maison ou la maison, le choix est fait.

Qu'est-ce qui est entrain de jouer avec l'immunité universelle? L'humain, et particulièrement, celui qui est considéré la source du savoir, de la médecine, de l'agriculture, de l'alimentaire, de l'environnement et des virus ARN.

Les virus ARN sont créés par les scientifiques, pour contourner L'IMMUNITÉ d'une insecte, d'une plante, d'une volaille afin de lui faire subir l'innommable et nourri le maximum dans le confort jusqu'à l'obésité et l'appauvrissement des aliments. Les scientifiques ne savaient pas que l'immunité est celle de l'ensemble, c'at à dire de l'univers, qui commande chaque immunité de chaque élément. Si on contourne l'immunité d'un élément, en créant un virus, c'est à dire un anti-gène, ce que l'immunité doit créer face à un corps étranger. Ainsi l'immunité confond le virus à un élément de defense, et lui permet de détruire la cellule ou de bloquer telle protéine ou n’importe quelle manipulation statutaire, c'est à dire sur un segment de l'ADN, sans penser que ce segment a d'autres fonctions et a aussi d'autres défenses et c'est ce que nous vivons : la révolte des volailles à qui on leur a fait manger leur propre cadavre et la farine d’animaux, avec qui ils ne codent pas. On leur a fait subir en contournant leur immunité par un corona,  pour quills acceptent, le confinement, la privation de la marche, du soleil en plein printemps, ce que nous vivons, n'est-ce pas?

.L'ensemble des organes travaillent ensemble pour l'immunité globale de l'individu que nous sommes quitte à ce que l'organe devienne défaillant au profit de l'ensemble, de l'individu. Car l'immunité globale est la priorité. Savez-vous qu'une cellule infectée se suicide pour ne pas contaminer d'autres. Elle ne se suicide pas pour tuer d'autres, non, pour sauver l'ensemble.

 

 voit, on va pratiquer ensemble la médecine juste pour le corona, juste avec cette loi universelle. L'univers n'est qu'un algorithme qui mouline chaque nouvelle configuration pour préserver l'équilibre. L'univers mouline heures/24 sans début ni fin, il est le Moulinex géant qui et doit tout mouliner en associant les contraires et les semblables,  pour garder l'unité. Le corona virus est numérique, il n'est pas biologique, il a été créé pour contourner l'immunité des volailles en élevage massif, et leur aire accepter les horreurs humaines : confinement, entassement, hormones, saleté, farine animale). La science crée ce qu'elle veut ou ce que l'industrie veut pour un élément précis en jouant avec l'immunité sans la connaître et connaître son algorithme en avance. Je suis informaticienne, mathématicienne, et je vous confirme qu'un logiciel qu'on connaît pas dans sa totalité, ne doit pas être touché dans une de ses séquences, car toutes les séquences sont liées par des boucles internes et externes. Les généticiens ne sont pas des informaticiens et continuent à travailler la génétique, qui est 100% numérique sur la matière. C'est l'erreur numéro 1 et la seconde erreur fatale qui engendre le corona et d'autres à venir en masse, est de prendre l'univers en laboratoire d'essai et les embryons en cowboys.

La chercheuse qui a crée le premier corona a été couronnée par le prix Nobel. Efficace, les poules décodés de leur immunité acceptent tout et moulinent ce qu'on leur donne, la contrariété du système immunitaire, la colère, les odeurs horribles de leurs excréments et les cadavres entassés,. Résultat : une chaire sans goût et dangereuse et des contre virus. Le corvidé 19 par exemple. 

La science a l'habitude de voir que les virus animaux ne contaminent pas l'homme. Ce qui est juste si on arrête de touche leur immunité qui protège ce code.

Immunité contourné dans une séquence ou deux, sans savoir si les séquences activés ou désactivés n'ont pas d'autres rôles de corrélation ou de protection à jouer (puisque la science a découvert que les 99% d'ADN qui l'ont jugé poubelle, est entièrement efficace et intéressante (depuis quand la nature crée 99% poubelle et 1% de bon, on se demande qui les scientifiques ne sont pas devenus des fous ignorants stupides.

Ils le sont comme 99% de la population car depuis des générations, on se déconnecte du réel pour s'enfoncer dans le superficiel concentrant nos énergies sur le gain du pouvoir, de la beauté extérieure, du plaisir charnel au dépens de l'immunité personnelle et universelle.

Le dernier tour saint que l'univers a fait était l'infraction du seconde de la naissance du corona ou plutôt sa libération de son propre confinement, dans un laboratoire par exemple. Ceci est un texte qui s'écrit en séquences de logiques universelles et qui démontre que corona est comme tout le reste va être absorbé par l'univers pour retrouver un nouveau équilibre et donc une nouvelle configuration. La question qui se pose qui passe au nouveau monde (la nouvelle configuration) et qui va mourir étouffé? Combattre un virus ARN avec la biologie est un combat sourd car le corona a été créé la première fois, je parle de son père génétique, le premier corona, dans un laboratoire qui a  obtenu le prix Nobel pour contrarier l'immunité des poules, dans les élevages massives qui refuse : le confinement, les hormones, et la farine animale. Le crime humain contre l'univers et son immunité parfaite. 

Il ne faut pas s'énerver, car  labos et politiques sont eux aussi, des incultes sur le plan universalité et ont pris leur savoir et intelligence en couronne de protection et de pouvoir sur leur tête. Cette couronne prétentieuse, soit disant laïque matérialiste, a couronné le coronavirus et d 'autres, mais n'ayez pas peur, celui qui décide de se remettre à son système immunitaire, l'écouter, le respecter, changer d'habitude de posture, de pensée, d'alimentation, d'exercice et mobilité, de souplesse, s'en sort et cc'est le désir de tout etc chacun inconscient ou conscient car les maladies systèmes, et on en reparlera sont pire que le corona, ils transforment l'humain en sons propre ennemi en détournant son immunité.

Ce que je peux vous dire qu'à partir de cet instant que vous avez lu cette page, dites-vous avec le plus de sincérité et authenticité possible : toi mon cerveau, terminé, tu e le serviteur de mon système immunitaire parfait et tu te libères de toute pensée qui l'y oppose, dérange et tu te munis de sa logique que u'il te dicte en l'observant dans la quiétude et le repos.

LE BONHEUR

Lorsque nous réalisons que nous avons tous, rêvé de bonheur et l’avons défini et dessiné selon nos schémas, poursuivi en sacrifiant amour, bien-être et parfois même hélas plusieurs valeurs, juste en altérant  la vérité , nous nous rendons compte aujourd'hui, le coeur meurtri, blessé, déçu, peureux ou lassé, le corps malade et l'esprit en tourment,  que le bonheur est le bien-être, il est ce que nous avons sacrifié pour l'obtenir. Grave mais positif car sans cela on n'aurait pas compris. 

Le bonheur n'est pas le plaisir, certes il procure du plaisir. Le bonheur réel est lorsque le silence se rétablit à l'intérieur du coeur, du cerveau et du corps. Silence veut dire pas de contradictions de pensée ou de sentiments ou d'organes avec le système immunitaire. C'est comme lorsque je tape ce texte sur le clavier, ça roule. Mais si le clavier a des touches tordues ou coincés ou l'ordinateur est virussé ou encore mes doigts tendus, ou bien mon mental pense à plusieurs choses à la fois, le texte qui en résulte présentera toutes ses anomalies. Compris, nos anomalies sont suite à un déséquilibre entre le système immunitaire et notre conduite, et donc notre logique de pensée. Qu'est ce qui peut nous contrarier dans nos relations avec les autres si ce n'est la jalousie, l'envie, l’irrespect, la saleté, l'inconscience et tout ce qui crée en nous la répulsion et donc la colère, ce qui nous sort de la paix.  Le bonheur est dans le respects des valeurs dictées par les lois universelles. Les cultiver en soi et les respecter dans sa conduite, mène à un bonheur progressif;

LE BONHEUR EST INNÉ DU FAIT QUE L'IMMUNITÉ L'EST ET ELLE EST PARFAITE.

Qu'est ce qui peut perturber l'immunité jusqu'à l'inverser pour devenir ennemi avec soi-même? Pourquoi les maladies auto-immune ne concernent pas les animaux sauvages, les plantes et tout ce qui ne depend pas de l'humain?

L'explication scientifique est l'hygiène. Oui, pour tout ce qui est bactérie de saleté et autres mais non pour tout ce qui est dérèglement des messages des messages du système immunitaire, qui, restent sans explications pour la science, modifie le code de l'ADN répliqué en désactivant des gènes ou en créant des anti-gènes. Ceci s'appelle mutation.

Historiquement, la transmission d'agents infectieux de l'animal vers l'homme a connu une première grande vague lors de la sédentarisation d'une partie de l'espèce humaine et de la domestication des animaux qui s'est ensuivie. Une seconde vague est observée dans la période contemporaine, en raison de plusieurs évolutions récentes intervenues sur la Planète : intensification de l'élevage en zone périurbaine favorisant l’émission massive d’agents pathogènes5, l’apparition de variants et de souches antibiorésistantes ; augmentation de la population et des besoins alimentaires, notamment en protéines animales, avec un fort développement des marchés d'animaux vivants ; mondialisation des échanges humains et animaux ; empiétement des activités humaines sur les environnements naturels ; changements climatiques3,6.

Selon la définition donnée par l'Organisation mondiale de la santé animale, une maladie émergente est « une infection nouvelle, causée par l'évolution ou la modification d'un agent pathogène ou d'un parasite existant, qui se traduit par un changement d'hôtes, de vecteur, de pathogénicité ou de souche »7. Il peut également s'agir d'une pathologie infectieuse non encore signaléen. 9.

Voyez-vous que le virus ARN tel que le corona est créé par l'humain pour contrecarrer l'immunité de l'animal et la plante et leur faire faire tout ce que l'humain désire pour sa propre cupidité et son orgueil. Or l'immunité est une unité, et qui est celle de l'univers. Lorsqu'on dérange l'immunité de l'un de ses ses éléments, on dérange l'équilibre universel, qui vire du bonheur au cauchemar mais aussi l'immunité de chaque autre élément. En core une fois, les non-humains, c'est à dire plantes et animaux n'ont pas ce cerveau inversé à l'univers et ses lois, s'en sortent mais ils codent méchanceté pour se défendre (moustiques agressives, etc..) mais l'humain qui continue à se mentir et donc contraindre son système immunitaire par ses défauts : paresse, addiction, etc..; est la proie numéro un du virus corona, qui, lui, programmé pour contourner l'immunité, trouve sa entière place pour vivre. Pourquoi alors on suffoque et on meurt?

Ce n'est pas que à cause des agents antigènes de notre immunité, me semble t-il. C'est parce que du fait que le virus, décode l'immunité (il a été créé pour ça) pour qu'elle accepte : le confinement (nous le sommes), de pousser vite, et c'est peut-être ce qui va nous arriver , qu'en sais-je. Ce virus a un programme prédéfini pou r obliger tout organisme vivant de s'adapter à l’entassement, le confinement, les hormones et tout ce que nous faisons subir aux animaux. Est-ce une vengeance de Dieu, mais qui est Dieu si ce n'est cette immunité parfaite qui nous a été donné gracieusement de naissance. Ce virus n'est pas une création de Dieu, il est la création du diable, l'anti-Dieu celui qui a osé toucher à l'immunité pour avoir plus pour lui et moins pour les autres. Qui est ce diable parmi nous? L'ignorant, celui qui n'a pas encore compris et avec ce texte il va comprendre, que l'immunité est Dieu, elle est celle de l'univers en entier et de la cellule aussi. Un exemple  l'immunité d'un individu est générale, mais elle est la même qui gère celle de la cellule, l'hormone, la peau, le coeur, le cheveu etc. Car l'immunité est un logiciel, elle est l'esprit divin qui est partout dans chaque cellule, invisible pour que l'anti Dieu, le matérialiste ne le voit pas et donc ne peut le toucher. Dieu est grand et il est.

Maladie émergente

Sauter à la navigationSauter à la recherche

Les maladies émergentes, selon l'Office international des épizooties (OIE), sont, depuis 2006, des « infections nouvelles, causées par l'évolution ou la modification d'un agent pathogène ou d'un parasite existant. » Le caractère « nouveau » de la maladie se traduit par exemple par un changement d'hôtes, de vecteur, de pathogénicité ou de souche. On parle souvent de maladies infectieuses émergentes (MIE), et le Plan national d'adaptation au changement climatique (Pnacc) français considère qu'elles pourraient devenir plus nombreuses dans le contexte du réchauffement climatique1.
Elles concernent surtout les pays en voie de développement et posent d'importants problèmes de santé publique (selon un rapport de 1997 de l'OMS, les maladies émergentes sont responsables de 33 % des décès dans le monde).

Le phénomène n'est pas récent (la syphilis ou la peste et quelques pandémies grippales ont été historiquement bien documentées), mais elles semblent en hausse rapide depuis un siècle (leur nombre a presque été multiplié par 4 en 50 ans) ; avec l'apparition des virus très pathogènes et à potentiel élevé de pandémie VIH/SIDASyndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), virus de la fièvre du Nil occidentalvirus EbolaH5N12 (qui est la première à croiser les données écologiques et sanitaires à échelle planétaire, sur la base de statistiques accumulées depuis 1940), etc. Ces maladies sont souvent aussi des maladies animales ou l'animal peut être utilisé comme modèle pour l'étude des émergences3.

L’aire occupée par certains parasites et/ou leurs vecteurs potentiels (tiquesmoustiques..) est également en forte augmentation, ce qui préoccupe l'OMS, la FAO et l'OIE en particulier concernant le risque de pandémie grippale lié au H5N1.

Les ports et, plus récemment, les aéroports ou les détroits se sont souvent montrés (depuis le Moyen Âge au moins) des portes fréquentes d'entrées d’épidémies ou pandémies, puis d'espèces invasives et/ou porteuses de parasites ou germes pathogènes.

On parle parfois aussi de syndrome émergent.

lE MIEUX EST L'ENNEMI DU BIEN :

Quand on lit çà on comprend le prix que nous payons pour manger plus, s'habiller  mieux, se déplacer plus vite : le mieux, l'ennemi du bien.

Ce que la science a fait et créé et continue à le faire d'une façon encore plus déstabilisante du système immunitaire, allant jusqu'à déranger les planètes par des manipulations non étudiée et ne pouvant être étudié sur l'échelle du système immunitaire universel. Ils découvrent des bactéries dans l'espace et de l'ADN, ils auraient dû comprendre que ceci signifie que nous codons ensemble et que nous n'avons pas le droit d'aller détruire aucun élément de l'univers si nous ne voulons pas que ses éléments nous détruisent : bactérie, orage, etc..;)

Mais comment ne peut-on pas comprendre ceci!!! Essayez de modifier un ingrédient de votre repas sans modifier le reste, le repas entier aurait changé et chaque ingrédient aussi, car les molecules se dissocient et se rassemblent de nouveau. pour la circularisation.

J'ai souffert en essayant d'expliquer et je continue mais cette fois-ci je ne peux plus attendre et ce texte doit être lu par tout et chacun.

la grippe est une maladie ancienne, mais celle qui est induite par le virus IA H5N1 HP est une maladie émergente.

Voyez-vous la différence? La première grippe de nos ancêtres est celle qui n'est qu'une manifestation bactériologique de notre corps pour développer plus de forces immunitaires, nécessaires dans des phases de croissance. La seconde est créé par l'humain pour les animaux bien sûr, sans savoir que toute immunité contournée (Dieu), déséquilibre l'immunité de tout et chacun (chaque élément face au changement code, comme nous par exemple, on aura la grippe pour coder, ). Lorsque l’élément gênant est d'une fabrication humaine pour contourner l'immunité de qui que ce soit, ça n'a aucune importance puisque nous sommes comme des atomes d'une même molécule, il contient en lui même l'anti-gêne que notre système immunitaire doit développer face au corps étranger. L'organisme, en présence de l'anti-gène, ne produit pas d'autres, et l'immunité est annulée. Le corps étranger qui est un programme malicious, rentre dans nos cellules pour les programmer comme l'industriel l'a programmé lui même. Pour le corona : entassement, confinement, hormones, manger leur excréments, stress, pas de soleil, souffrance 24 heures sur 24 heures.

Voilà le programme du corona! C'est effrayant! Heureusement que ce corona est programmé aussi pour tuer les plus faibles et les plus jeunes non prometteurs (sélectif pour notre bonne table), et c'est ce qui est entrain de se produire, n'est-ce pas? L'humain, violé dans son immunité, se voit intérieurement ces codes dérangés. Les organes ne reçoivent plus les codes et ordres de l'immunité se dérèglent. L'humain étouffe, plus la réaction immunitaire, les poumons claquent!

On ne peut pas guérir le virus, et je me demande toujours qu'est ce qu'on a pu adresse aux malades pour reporter leur mort plus tard dans un concours de progrès scientifique international?

Aspects écoépidémiologiques[modifier | modifier le code]

Ces maladies concernent souvent à la fois l'homme et l'animal, y compris les animaux aquatiques (avec un risque accru lié au développement de la pisciculture et des transports intercontinentaux de crustacés, poissons ou coquillages).

Aspects écoépidémiologiques[modifier | modifier le code]

Ces maladies concernent souvent à la fois l'homme et l'animal, y compris les animaux aquatiques (avec un risque accru lié au développement de la pisciculture et des transports intercontinentaux de crustacés, poissons ou coquillages). En Europe, en cas d'apparition d'une maladie émergente dans une pisciculture, l'État membre concerné doit mettre en œuvre les mesures nécessaires afin d'éviter la propagation de cette maladie et informer la Commission et les autres États membres de la situation. (Le cas échéant, la liste des maladies est modifiée en conséquence)12.

À noter : Le concept d'émergence épidémiologique s'applique plus généralement aux espèces invasives et également au monde végétal, avec d'une part des spécificités et d'autre part des parallèles, par rapport à la manière dont il se traduit chez l'animal ou chez l'homme13. En fait, une réflexion générique sur la problématique de l’émergence épidémiologique pourrait être menée, selon le Dr Jacques Barnouin (INRA), dans le cadre d’un consortium multidisciplinaire via une stratégie consistant à effectuer, à partir d’un consensus international, des recherches portant sur un très petit nombre de pathosystèmes modèles considérés comme aptes à être à la base d’une émergence « structurelle » (innovation épidémiologique liée au fonctionnement de la coévolution d’espèces). Cette « mobilisation » sur un agent pathogène — ou un cortège d’agents pathogènes — pourrait être l’occasion de faire progresser l’épidémiologie dans son ensemble, à l’instar de ce qui a été réalisé en génétique via les organismes modèles Arabidopsis thaliana ou Drosophila melanogaster.

Une étude mondiale sur les maladies émergentes humaines, publiée dans Nature en février 20082 a montré que :

  • les maladies émergentes (ou ré-émergentes14) récentes sont presque toutes des zoonoses (maladies pouvant à la fois toucher l’homme et l’animal)

  • le nombre d'apparition de ces maladies a presque été multiplié par 4 depuis 50 ans

  • leurs apparitions sont nettement plus fréquentes depuis 25 ans (depuis les années 1980).

  • la nosocomialité augmente également : les cas de virus (ou autres pathogènes) et leurs vecteurs résistants respectivement aux médicaments et aux pesticides sont en nette augmentation ; C’est le cas d’environ 20 % des 335 maladies émergentes étudiées, qui sont d’anciennes maladies (réémergentes), mais antibiorésistantes, dont la tuberculose).

  • 54,3 % des M.E sont causées par des bactéries et rickettsia.

  • dans les années 1980, les maladies transmises par des insectes (moustiquespunaises) ou acariens (tiques) ont connu une nette augmentation, peut-être en raison des changements climatiques ou de modifications de leur habitats (dans le même temps, de même que les microbes s’adaptant aux antibiotiques, de nombreux insectes se sont adaptés à certains insecticides).

  • 60,3 % de ces nouvelles maladies étaient des zoonoses (transmises à l’homme par un animal) ;

  • Et plus de 71 % de ces zoonoses avaient un animal sauvage comme origine.

  • les maladies émergentes ont été beaucoup plus nombreuses depuis les années 1980, probablement en raison du SIDA (et de la déficience immunitaire qu’il occasionne), mais aussi en raison de la croissance exponentielle des transports longue distance, par avion et bateau notamment.

Hypothèses explicatives[modifier | modifier le code]

  1. L’Homme en voyageant et plus encore en colonisant de nouveaux milieux, ou en chassant, entre de plus en plus en contact avec une faune sauvage qui lui est immunitairement « étrangère ». Il prend contact avec de nouveaux parasites qu’il peut contribuer à diffuser, y compris via ses animaux domestiques (dont chiens et chats véhiculant par exemple des tiques, elles-mêmes porteuses de 3 ou 4 maladies dont la maladie de Lyme, ou des rickettsies par exemple).
    Les mammifères, génétiquement et physiologiquement plus proches de nous, seraient statistiquement les premières sources de risque, mais on sait que les oiseaux en sont une autre pour certaines maladies, dont la grippe, que beaucoup de mammifères peuvent aussi contracter et diffuser, dont pour certains variants. Ainsi les chiens, chats, cochons et chevaux, proches de l’homme, sont sensibles à de nombreux virus grippaux).

  2. Les humains et leur animaux d’élevage et de compagnie circulent de plus en plus, et de plus en plus vite.

  3. La généralisation des antibiotiques dans les soins vétérinaires ou humains, voire localement dans la nourriture animale, a favorisé l’émergence de souches nosocomiales - au même titre, paradoxalement, que certaines formes d’hygiène (selon le Dr Daszak, certaines souches mortelles de bactéries communes E. coli se sont répandues largement et très vite via des produits tels que des légumes crus désinfectés dans de grandes unités agroalimentaires centralisées qui diffusent ensuite leur produit à grande distance. Ces maladies pourraient être un des prix à payer des formes actuelles du développement physiquement mondialisé, estime le Dr Daszak).

  4. En détruisant et fragmentant les derniers milieux à haute naturalité, nous repoussons toujours plus la faune sauvage dans des territoires de plus en plus exigus, où leur promiscuité et la perte de diversité génétique favorisent les pathogènes et la contagion, alerte le Dr Marc Levy17.

Quand ces 4 facteurs sont réunis, le risque d'apparition et diffusion brutale d’un pathogène devenu ou susceptible de rapidement devenir nosocomial devient très élevé.
De même, concernant les maladies transmissibles au bétail et aux volailles, les zones d’élevage industriel qui seraient aussi des carrefours portuaires et aéroportuaires sont des zones à risque d’apparition et/ou diffusion de pandémie selon l’OMS, la FAO et l’OIE (par ex pour le H5N1).
Les laboratoires pratiquant l'expérimentation animale sont aussi à risque quand ils importent des animaux sauvages ou venant de régions à risque.

Pistes de solutions

La désobéïssance de l'humain aux lois universelles et donc aux messages de son système immunitaire et le mensonge, qui, à répétition devient la réalité intérieure, toute opposée au SOI. Curieux SOI, devant lequel et depuis 2013, je mets devant lui un petit e entre parenthèses pour désigner le vrai soi de l'ego. J'apprends  dans une lecture sur le système immunitaire, que l'antigène HLA sert à la reconnaissance du soi, ce qui veut dire, empêche tout ce qui ne l'est pas d'avancer.  Faisant l'expérience de séquencer l'ADN d'un menteur compulsif et d'un autre qui est plus intègre. Et vous serez surpris de voir la relation étroite entre l'immunité et le mensonge et c'est ce qui explique pourquoi les animaux ,loin de l'humain car ils ne peuvent plus être considérés comme sauvage, n'est-ce-pas,?

Comment je le sais? Suis-je généticien ou neurologue? Ni l'un, ni l'autre, je suis cartésienne et logique. Et voilà la démonstration.

ANATOMIE

VAGUE NERFS ANATOMIE.jpg

L'anatomie

Comme on doit connaître le mode d'emploi d'une machine ou d'un logiciel pour mieux l'utiliser, l'anatomie et les circuits d'informations (forces cognitives) de notre organisme doivent être connus et appris au bout des doigts pour utiliser son système et ses multiples forces à bon escient et à défaut ne pas désactiver son immunité.

La plus part de nos gains espérés s'obtiennent en abîmant l'instrument (qui est nous) et on se rend compte que nous avons perdu la perle pour la coquille.

  On n'a pas besoin de connaître tous les noms complexes des organes, nerfs, molécules et autres. Non, on a besoin de savoir que notre organisme est un élément d'un grand organisme qui est l'univers et il est donc géré par la logique universelle et qui est 100% immune. On doit savoir aussi que notre corps ressemble à n"importe quelle machine que nous utilisons connectée, et a donc besoin de respect pour sa structure (peut on laver le linge dans une machine courbée?), d'entretien et de connexion aussi! Et on doit alors apprendre à prendre soin de lui, pour qu'il continue à communiquer avec le système et se protéger par le système immunitaire. Sur cette page, je partage avec vous ma vie et qui est dédiée entièrement à la connaissance du mode d'emploi humain et universel, pour les aligner et sauver les âmes de la souffrance et du déséquilibre. Les techniques de reconnexion sont très simples et vous en trouverez plusieurs plaisantes et efficaces. Mais il faut commencer et vite car plus rien ne résiste aujourd'hui au faux, on a tous voté dans le coeur, sa chute!

Observez l'image à droite et visualisez votre nerf vague, est-il vertical? Est-il souple? S'il est plié en deux à cause de votre dos rond, ou s'il est penché en avant, à cause de vos épaules rentrées, ou s'il est retenu à la nuque à cause de cervicales immobilisés (exemple face à l'écran et les jeux, avertissement aux jeunes!), il est gêné dans sa mobilité, ses fonctions qui sont: la transmission des ordres du système immunitaire à tous les organes, membres, cerveau et aussi la transmission des informations de l'environnement au système.

Ce nerf, s'appelle vague et comme son nom l'indique il vague, il est vertical et souple. Il traverse notre corps de l'arrière du crâne jusqu'à l’estomac, en passant à l'horizontale par des ramifications par tous les organes, sans aucune exception.

Ce point rouge est le point de contact du nerf vague avec la proie de l'organe et il est le récepteur d'informations et aussi le donneur. Si, votre estomac est plein, le gêne satiété s'active, t'empêchant de manger plus. Si les reins ont besoin d'eau, il provoque la soif par exemple et si tu ne peux boire pour une raison quelconque, le système immunitaire informé, fournit ce qu'il faut en donnant l'information pa le biais des cellules ou du nerf vague à des glandes ou d'autres organes our rétablir l'équilibre. Par exemple. Il est donc la tour de contrôle de tous les organes. Imaginons une tour qui contrôle tous les organes en les tenant par des terminaisons nerveuses fines sensibles et intelligentes, est incliné, ou encore coincé à la nuque. Que se passe t-il à votre avis?  Des terminaisons nerveuses peuvent se détacher, les organes peuvent bouger, en somme la communication entre le système immunitaire parfait et le corps est brouillée, ceci est une des sources des maladies auto-immunes.

D'ailleurs, elle s'appelle bien auto, inconsciemment mais c'est bien ça.

Comme cela était déjà expliqué dans la page consacrée au système nerveux autonome, un mauvais positionnement de l’Atlas peut comprimer des faisceaux nerveux et avoir des conséquences négatives sur leur bon fonctionnement.

De la même manière que lorsqu'on serre le câble de l’antenne télévisée avec une pince, on ne peut plus voir une émission de télévision, les impulsions électriques qui transitent par le système nerveux peuvent être modifiées et affaiblies ou bien être totalement inexistantes.

Que pensez-vous donc qu’il puisse arriver aux organes qui sont lui sont liés ?

Le nerf vague apparaît particulièrement touché par un mauvais positionnement de l’Atlas. La compression de ce nerf peut provoquer ce qu’on appelle des symptômes vagaux.

Chant d'amour, perles pour toujours
L'âme
Tendresse
Les différentes parties de moi
L'impasse
L'amour
La nuit froide de l'oubli
Le bonheur oriental
Lorsque la raison embrasse l'amour,
Sans amour
Le parfum de l'âme

Le système immunitaire et ses dysfonctionnements concernent de plus en plus notre vie quotidienne. Une des missions de la Fédération Européenne des Sociétés d’Immunologie (EFIS) est de promouvoir l‘immunologie auprès du grand public, afin que nos comportement respectent ses codes ce qui garanti notre bonne santé.

 

Le système immunitaire est parfait, sûr et sécurisé, éternel. De l'environnement jusqu'au coeur de la cellule, les agents de sécurité sont dressés, empêchant tout ce qui n'est pas bon pour l'organisme de rentrer. Même s'i l'intruse, à cause d'un mauvais entretien de peau ou autre raison venant de l'humain et de sa conduite, certainement réussit à passer une étape, à chaque couche de l'organisme, les antigènes se dressent contre lui et les cellules que l'intrus a réussi de pénétrer se suicident pour ne pas infester les autres.

 

Parmi ses divines algorithmes :

Il est remarquable qu'une mère puisse transférer assez d'anticorps pour protéger son nourrisson, alors qu’elle a été infectée 20-30 ans auparavant. Cette transmission d’anticorps protecteurs d'une mère à son enfant est extrêmement importante, surtout dans les environnements où plus de 15% des nourrissons meurent d'infection. Paradoxalement, une mère qui aurait évité une infection infantile dangereuse, en raison de l'immunité de la population, peut mettre son enfant en danger en étant incapable de lui transférer les anticorps protecteurs spécifiques.

 

À mesure que l'individu vieillit, il développe un répertoire comprenant des lymphocytes T et B mémoire issus d’infections et vaccins antérieurs, mais aussi un répertoire de mémoire naïve façonné par l'exposition au microbiome, aux antigènes alimentaires et aux antigènes inhalés. Etant donné la grande complexité des répertoires des lymphocytes T et B, le caractère stochastique du choix des cellules qui répondront à un stimulus donné, et les mutations somatiques des cellules B, la composition précise sera différente chez chaque individu, même chez les jumeaux monozygotes. Ceci ajouté à la grande variabilité génétique dans les réponses individuelles, déterminée par les gènes hautement polymorphes du système HLA et par les gènes de l'immunité innée, il n'est pas surprenant que les réponses immunitaires d'un seul adulte varient considérablement.

Bonjour Monsieur le ministre.
L'argile par ses capacités catalytiques, d’absorption, d'enfermer les pathogènes dans ses plis et d'absorber l'humidité est un masque gratuit efficace, qu'on peut appliquer en couche fine, dans les narines, le visage les mains. Qu'en dîtes-vous?
Le magnétisme est l'hypnose et d'autres pratiques tel que la neuroscience et particulièrement, par le biais des canaux sensoriels (ART Vakog : visuel par des images qui reconnectent l'esprit à son système souche équilibrée et harmonieux. L'mage joyeuse active la joie, et la très belle provoque le lâcher prise, la surprise, l'étonnement . L'émerveillement ouvre la bouche, la gorge, remonte le diaphragme, oxygène le corps et active le nerf vague. Essayez lorsque quelqu'un autour de vous a le hoquet de le surprendre, même par exemple de l'accuser d'un vol ou autre chose, l'essentiel le surprendre. La bouche s'ouvre, le hoquet s'arrête. Ou essayer lorsque quelqu'un fait une fausse route, de lui pincer le nez, il ouvre la bouche, tout va bien.

Le cerveau perturbé retrouve son point central lorsque le mental s'arrête. Le cerveau est heureux lorsque les instructions contraires au système venant du cerveau ou l'encombrement mental perturbe la fréquence de la communication entre lui et le système s'arrêtent. L'intelligence du coeur alors s'active et celle des intestins, la communication des informations entre le système et le  reste devient limmpide. . L'image, le son, l'espace, les gestes (massage de recentrage qui a pour particularité de conditionner les gestes du masseur à des mouvements symétriques allant de l'extérieur vers l'intérieur, vers le contre, de repositionne tous les organes à leurs places en manipulant le corps, le fascia, les articulations légèrement. Des guérisons extraordinaires rien qu'avec cette pratique (posture, fascia, détente, recentrage) ont été enregistrés (migraine, tension, arythmie) même pour les personnes agées et en fin de vie. 

Le nerf vague et le fascia ainsi que les produits basiques de la nature les plus simples tel que le bicarbonate de sodium pour désinfecter (quelques graines dans la poche ou un sac rempli dans la poche, dans lequel on plonge la main, désinfecte et ne fait aucun mal.) n'ont pas été explorés par la science et sont entrain d'être apprivoisés depuis peu. Alors que les praticiens du bien-être, de la détente, et de la connexion de l'être à son soi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'unique clé pour réactiver ses forces est

Détente 100%

Fascia ' Thérapy

120 MINUTES

130 €

Le parfum de l'âme

Quand vous aimez quelqu'un ou une fleur ou autre sans le connaître, vous avez une compatibilité d'âme. Les âmes subtilisent leur parfum à chaque valeur ajoutée. Cultivons les valeurs.